Le journaliste italien Maurizio Valeriani retrace l’arrivée du sauvignon blanc au 19èmesiècle en Italie et son parcours jusqu’à nos jours, expliquant au passage comment le sauvignon italien a réussi à séduire un public d’amateurs très large.


Un rôle capital dans la renaissance du secteur vitivinicole italien

Le sauvignon blanc est arrivé en Italie en provenance de la France au milieu des années 1800. Introduit dans le Piémont – même si certains prétendent qu’il est arrivé à Ferrare pour les mariages des membres de la famille Estensi – il s’est ensuite diffusé sur tout le territoire italien. Le sauvignon a joué un rôle décisif dans la renaissance du vin italien au milieu des années 1980. A cette époque-là, après le scandale du méthanol, les caves s’efforçaient de reconstruire l’image du vin italien.

Le sauvignon a joué un rôle décisif dans la renaissance du vin italien au milieu des années 1980

Des formations destinées aux sommeliers et diverses initiatives visant à créer une nouvelle passion pour le monde du vin italien ont été lancées. Les cépages autochtones n’étaient pas adaptés à cet objectif et, surtout, ils étaient au cœur du scandale. Des cépages internationaux ont donc été sélectionnés et le sauvignon blanc s’est montré parfaitement adapté pour répondre à ces nouvelles ambitions.


Le Nord-Est de l’Italie, terre de prédilection pour le sauvignon

Ses arômes intenses et identitaires ont rapidement séduit le plus grand nombre, susceptibles même de conquérir un public d’abstinents ou de néophytes désireux de nouer une relation avec le monde du vin. Le sauvignon avait la particularité d’être reconnaissable en dégustation à l’aveugle et a rapidement attiré de nombreux amateurs, ce qui a incité d’éminents producteurs du Piémont et de la Toscane à se lancer dans l’élaboration de sauvignons hautement qualitatifs. Les premières cuvées exhalaient des tonalités très végétales, peut-être dues à une récolte très précoce, mais elles ont évolué progressivement pour devenir plus élégantes grâce à une plus grande maturité phénolique. Le sauvignon blanc se cultive désormais dans tout le pays, mais environ 60 % de la superficie du vignoble se concentre dans le Nord-Est de l’Italie. Sur les 3 750 hectares cultivés au niveau national, près de 1 200 se trouvent dans le Frioul-Vénétie Julienne, environ 600 ha en Vénétie et un peu moins de 450 ha dans le Trentin Haut-Adige. Dans le Piémont (Langhe), en Lombardie et en Émilie (Colli Bolognesi), on trouve du sauvignon en assemblage avec du chardonnay et parfois du riesling. 

Le sauvignon se plaît sur tous les types de sols en Italie

Dans le Frioul-Vénétie Julienne, le sauvignon est assemblé avec d’autres cépages mais il est également élaboré en mono cépage. Collio, Colli Orientali del Friuli et Isonzo sont à l’origine de certaines des meilleures expressions du sauvignon en Italie. Le Haut-Adige recèle le sauvignon le plus élégant d’Italie, notamment près du lac Caldaro, à Terlano et près de Bolzano. Le sauvignon se plaît sur tous les types de sols en Italie, de la marne et des grès de Collio dans le Frioul au porphyre de quartz de Terlano (Haut-Adige) en passant par le terroir volcanique dans certaines zones de la Vénétie. Les pratiques de vinification peuvent varier considérablement. Malgré le recours généralisé aux cuves inox, le sauvignon est également vinifié sous bois, tant au niveau de la fermentation que pour ce qui est de l’élevage. On trouve même des vins élaborés par cryo-macération ou par macération pelliculaire. Les techniques d’élevage sur lies fines sont également très répandues.

Le Haut-Adige recèle le sauvignon le plus élégant d’Italie

Il y en a pour tous les goûts

Ces innombrables associations donnent naissance à des déclinaisons stylistiques très variées. En effet, certains sauvignons présentent des arômes herbacés marqués, d’autres sont plutôt sur la sapidité aux senteurs minérales, tandis que des notes fruitées et florales caractérisent clairement d’autres profils.

Un certain nombre de producteurs ont contribué à assoirla réputation du sauvignon en Italie à travers leurs pratiques d’élaboration et leurs vins. Dans le Frioul-Vénétie Julienne, on peut ainsi citer :

  • Venica & Venica avec son célèbre Sauvignon Ronco delle Mele, dans le secteur de Collio, issu de vignes implantées sur des sols rocheux appelés « Ponca » ;
  • Schiopetto, dans la région de Collio dont les vignes sont situées à Capriva, véritable « cru »;
  • Kante, dans la zone de Carso où les sols sont caillouteux avec des dépôts d’argile rouge. Ici, le sauvignon est fermenté et élevé en barrique.

Dans le Haut-Adige, les producteurs suivants méritent une mention particulière pour avoir contribué à la réussite du sauvignon en Italie :

  • Terlan, avec son célèbre Sauvignon Quarz et ses vignobles implantés sur des sols de quartz porphyriques ;
  • Girlan, avec son Sauvignon Indra très apprécié et ses vignobles sur un terroir glaciaire morainique ;
  • Michael – Eppan, avec son fameux Sauvignon Sanct Velentin où les vignobles ont trouvé un terroir de prédilection sur un sol glaciaire morainique.